Sommaire

Si la plupart des souffles au cœur sont bénins et passent inaperçus, certains sont révélateurs d'une maladie cardiaque.

En cause la plupart du temps, un mauvais fonctionnement des valves qui séparent les différents compartiments du cœur. Voyons ce sujet plus en détails.

Souffle au coeur : son inhabituel

Un souffle au cœur est un bruit anormal détecté lors d'une auscultation cardiaque à l'aide d'un stéthoscope. Il traduit l'existence de turbulences au niveau du flux sanguin à travers le cœur. Le cardiologue va caractériser ce souffle en déterminant plusieurs éléments :

  • sa localisation précise ;
  • sa tonalité ;
  • sa durée ;
  • son intensité.

Les souffles au cœur peuvent être congénitaux, présents dès la naissance, ou apparaître au cours de la vie, le plus souvent après 50 ans.

Souffle systolique

Un souffle cardiaque systolique est perçu au moment de la systole, c'est-à-dire de la contraction du cœur qui expulse le sang dans les artères pour l'acheminer vers les différents organes.

Cas le plus commun, le souffle systolique peut être :

  • D'origine fonctionnelle, cas fréquent chez les enfants et adolescents, il est qualifié d'innocent car non lié à une pathologie cardiaque :
    • Il apparaît par exemple en cas d'afflux plus important de sang au niveau du cœur et reste bénin.
    • Ce type de souffle au cœur peut se manifester de manière transitoire en cas de fièvre, lors d'un déficit en globules rouges (anémie), au cours de la grossesse, etc. ;
  • D'origine organique. Il est alors généralement lié à un problème au niveau de la valve mitraille :
    • Pour rappel, le cœur est composé de 4 cavités ; les deux cavités supérieures sont les oreillettes, elles sont séparées des cavités inférieures, les ventricules, par des valves. La valve mitrale sépare l'oreillette du ventricule du côté gauche.
    • L'insuffisance mitrale empêche la fermeture totale de la valve, ce qui permet au sang de refluer du ventricule vers l'oreillette. Elle se traduit par un essoufflement en cas d'effort et des palpitations. Elle risque de conduire à l'apparition d'une insuffisance cardiaque du côté gauche du cœur et à la formation d'un œdème pulmonaire.

Souffle au coeur diastolique

Un souffle cardiaque diastolique se produit lorsque le cœur se relâche pour se remplir de sang, au moment de la diastole.

Contrairement au précédent, un souffle diastolique témoigne toujours de la présence d'une pathologie. Il est généralement dû à un rétrécissement de l'aorte, la principale artère de notre corps qui part du ventricule gauche. La valve aortique n'exerce plus sa fonction correctement, et laisse du sang refluer au niveau du ventricule.

Diagnostic d'un souffle au coeur

Lorsqu'un médecin détecte un souffle au cœur, il peut juger utile de prescrire un examen permettant de contrôler l'état du cœur et des valves cardiaques.

L'échocardiographie est alors indiquée :

  • Il s'agit d'une échographie réalisée au niveau du cœur, généralement associée à un doppler, technologie recourant aux ultra-sons.
  • Une image de l'organe et des flux sanguin qui le parcourent est ainsi obtenue en temps réel. L'examen est totalement indolore.

Souffle cardiaque : quel traitement ?

Le traitement d'un souffle au cœur dépend de sa cause et ne se justifie pas dans tous les cas. Deux options sont envisageables :

  • La voie médicamenteuse, par la prescription de produits visant à ralentir le rythme cardiaque (bêtabloquants par exemple).
  • En cas de valvulopathie (maladie des valves cardiaques), une intervention chirurgicale pourra être envisagée par le cardiologue.

Tout savoir sur le cœur grâce à nos contenus :