Sommaire

L'oxygène est un gaz indispensable à notre survie, qui doit être présent en quantité suffisante dans notre organisme pour un fonctionnement optimal des organes. La saturation en oxygène est une valeur permettant de s'assurer que les globules rouges sont suffisamment chargés en cet élément gazeux.

 

 

Saturation en oxygène : définition, valeurs normales

Le sang transporte, par l'intermédiaire de l'hémoglobine contenue dans les globules rouges, l'oxygène nécessaire au fonctionnement des cellules de notre organisme. Le cœur joue pour cela un rôle central, agissant à la manière d'une pompe :

  • Du côté droit, il reçoit et expulse le sang pauvre en oxygène vers les poumons, où celui-ci se recharge en ce précieux gaz.
  • Le côté gauche du cœur reçoit quant à lui le sang riche en oxygène provenant des poumons, puis l'envoie dans le réseau des artères du corps.

Valeurs de la saturation en oxygène

En prélevant du sang au niveau d'une artère, on peut mesurer différents paramètres liés à la quantité de gaz qu'il contient et notamment la saturation en oxygène (SAO2). Elle correspond au taux d'oxygène présent dans les globules rouges :

  • entre 94 et 98 %, la saturation en oxygène est bonne ;
  • entre 90 et 93 %, elle est dite « médiocre » ;
  • en dessous de 90 %, on parle de désaturation.

Lorsqu'une personne est mal oxygénée, on parle d'hypoxémie. Cette situation peut être particulièrement dangereuse et doit donc être rapidement détectée, pour que le personnel médical puisse agir rapidement. Elle se manifeste par des maux de tête, un état de confusion, une grande fatigue, des difficultés à respirer, une cyanose (la peau prend une teinte bleutée)...

Saturation pulsée en oxygène

Un outil, l'oxymètre de pouls ou saturomètre, permet d'avoir une approximation de la saturation artérielle en oxygène, sans recourir à une prise de sang. À travers la peau, il mesure plus exactement la saturation pulsée en oxygène (SpO2), reflet plus ou moins parfait de la SAO2. Il est composé de deux dispositifs :

  • un capteur sous la forme d'une pince, appliquée au bout du doigt du patient ;
  • un récepteur, qui indique les résultats de la mesure et le pouls.

Certains facteurs peuvent fausser cette mesure, comme l'agitation du patient, le stress, le froid...

Saturation en oxygène trop faible

Causes

Une diminution de la saturation en oxygène du sang peut être provoquée par des problèmes respiratoires, comme l'asthme ou la broncho-pneumopathie chronique obstructive, liée le plus souvent au tabagisme. Les poumons ne remplissent pas leur fonction d'oxygénation du sang correctement.

Traitement : l'oxygénothérapie

Pour rétablir un niveau satisfaisant d’oxygène dans le sang, une oxygénothérapie peut être envisagée. De manière artificielle, de l'oxygène est apporté au patient à l'aide d'un dispositif comme :

  • La sonde nasale à oxygène : il s'agit d'un tuyau, inséré par une infirmière dans le nez du patient jusqu'au pharynx.
  • La lunette à oxygène, qui délivre simplement le gaz au niveau des narines du patient. Un des désavantages de cette méthode est la difficulté à estimer la quantité d'oxygène réellement reçue, car une partie se perd dans l'environnement.
  • Le masque à oxygène, apposé sur le nez et la bouche du malade, qui apporte une quantité d'oxygène supérieure aux méthodes précédentes.

Les personnes souffrant d'apnée du sommeil peuvent être équipées d'un appareil à leur domicile qu'elles vont utiliser chaque nuit.