Hypertrophie ventriculaire droite

Sommaire

 

L’hypertrophie ventriculaire droite correspond à une augmentation de la taille d’une partie du cœur. Cette augmentation de volume est liée à un épaississement musculaire, le plus souvent secondaire à des pathologies respiratoires qui, du fait de leur gravité ont un retentissement cardiaque.

Le point dans notre article.

Qu’est-ce que l’hypertrophie ventriculaire droite ?

Le ventricule droit correspond à une partie anatomique du cœur qui est constitué de deux oreillettes et deux ventricules. Ces cavités permettent l’expulsion du sang lors de la contraction cardiaque. Toute altération de ces cavités ou de leur paroi gène l’expulsion du sang et la bonne vascularisation du corps humain grâce au cœur qui tient le rôle de pompe.

L’hypertrophie ventriculaire droite correspond à un épaississement musculaire de la paroi du ventricule droit. La contraction est alors moins efficace et le sang moins bien propulsé.

Hypertrophie ventriculaire droite : diagnostic

Le diagnostic d’hypertrophie ventriculaire droite est le plus souvent fait lors de l’exploration des complications d’une pathologie pouvant se compliquer d’hypertrophie ventriculaire droite ou en cas de symptomatologie cardiaque ou respiratoire.

L’examen permettant le diagnostic d’hypertrophie ventriculaire droite est l’échographie cardiaque par voie transthoracique, réalisée par un cardiologue.

Dans certains cas, le diagnostic d’hypertrophie ventriculaire droite peut être fait de façon fortuite sur un examen d’imagerie réalisé pour une symptomatologie autre.

Causes de l'hypertrophie ventriculaire droite

L’hypertrophie ventriculaire droite est le plus souvent une complication d’une pathologie respiratoire et apparaît dans les suites de l’aggravation.

On retrouvera notamment souvent :

  • une Bronchopneumopathie Constructive Oblitérante (BPCO) ;
  • un cœur pulmonaire chronique, secondaire a une altération chronique de la vascularisation pulmonaire, par exemple dans le cas d’antécédents répétés ou graves d’embolie pulmonaire ;
  • une hypertension artérielle pulmonaire.

L’hypertrophie ventriculaire droite peut également être entrainée par des anomalies anatomiques des valves cardiaques. On citera par exemple : un rétrécissement mitral, une valvulopathie pulmonaire ou tricuspide

Plus généralement, les anomalies musculaires cardiaques (cardiomyopathies), peuvent conduire à une hypertrophie ventriculaire droite.

Dans tous les cas, le diagnostic sera réalisé par un médecin au terme d’une batterie d’examens complémentaires radiologiques et/ou biologiques et au regard de la symptomatologie clinique.

Hypertrophie ventriculaire droite : quel traitement ?

Le traitement de l’hypertrophie ventriculaire droite sera celui de la cause lorsque celui-ci existe. Il s’agit d’un traitement global devant considérer toutes les pathologies et complications éventuellement associées.  À ce traitement seront ajoutées des mesures symptomatiques afin de diminuer les symptômes gênants secondaires à l’hypertrophie ventriculaire droite.

Le plus souvent, la prise en charge est réalisée par un cardiologue et/ou un pneumologue. Un suivi à long terme est nécessaire, fréquemment accompagné d’examens biologiques et radiologiques afin de mesurer l’évolution de l’atteinte.