Sommaire

Il existe de nombreux traitements contre l'asthme. Le choix du traitement dépend de la sévérité des symptômes, de la fréquence des crises et de l'âge de l'asthmatique.
Lire l'article Ooreka

2 types de traitement majeurs contre l'asthme

Pour traiter l'asthme, il existe deux types de traitements bien distincts :

  • le traitement de la crise, qui est un médicament permettant de dilater les bronches pour soulager les symptômes instantanément ;
  • le traitement de fond, qui permet de diminuer l'inflammation des bronches pour réduire le nombre de crises et d'exacerbations

Si l'asthme est intermittent, c'est-à-dire qu'il n'y a aucun symptôme entre les crises, un traitement de la crise suffira. Cependant, dans la plupart des cas, l'asthme est chronique, et un traitement de fond, à prendre tous les jours, est nécessaire.

Lire l'article Ooreka

Les objectifs du traitement

L'objectif du traitement est de faire disparaître, si possible totalement, les symptômes. Le but est de permettre à la personne asthmatique de mener une vie normale, et de ne pas être limitée dans ses activités par l'asthme.

Le traitement doit aussi permettre de limiter les crises, qui peuvent nécessiter une hospitalisation.

Lire l'article Ooreka

Le traitement de la crise d'asthme

En cas de crise d'asthme, il est indispensable de se traiter rapidement pour soulager les symptômes et calmer la crise.

Pour cela, il faut utiliser un médicament bronchodilatateur d'action rapide (corticostéroïdes inhalés) qui va dilater les bronches de façon immédiate pour permettre de respirer normalement.

Lire l'article Ooreka

Le traitement de fond

Lorsque l'asthme est persistant, c'est-à-dire que la fonction respiratoire est altérée même entre les crises, un traitement de fond s'impose.

Corticoïdes et broncho-dilatateurs

Les traitements de fond sont nombreux, mais les principaux sont les corticoïdes à inhaler accompagnés d'un ou plusieurs traitements complémentaires dont les bronchodilatateurs agonistes béta-2 de longue durée d’action.

La dose, le type et le nombre de médicaments dépendent directement de la sévérité de l'asthme et de la réaction de chacun aux différents médicaments. Ce traitement est efficace chez la plupart des patients.

Nouveaux traitements

De nouveaux traitements continuent régulièrement à voir le jour.

  • C'est le cas du Nucala® (mépolizumab) longtemps indiqué uniquement chez l’adulte mais qui a finalement obtenu une extension d’AMM (autorisation de mise sur le marché) chez l’enfant. Ainsi,il est désormais indiqué chez l'adulte, l’adolescent et l’enfant âgé de 6 ans et plus, en traitement additionnel, dans l’asthme sévère réfractaire à éosinophiles. Sa prescription et son renouvellement restent toutefois réservés aux spécialistes en pneumologie.
  • Dans le même ordre d'idée, il devient possible d'utiliser le dupilumab, un anticorps monoclonal qui bloque l’action des interleukines IL-4 et IL-13 (essentiellement utilisé pour lutter contre la dermatite atopique à l'origine). Son AMM européenne le rend disponible dans l'asthme de type 2 sévère, mais uniquement chez les adultes, et il s’administre par voie injectable sous-cutanée (300 mg).
  • On trouve également le benralizumab contre l'asthme éosinophilique sévère ou encore l'omalizumab contre l'asthme allergique sévère présentant de fréquentes exacerbations malgré un traitement à forte dose par corticostéroïdes inhalés et bêta-agonistes à longue durée d'action.
Lire l'article Ooreka

L'éviction des facteurs déclenchants et le traitement des allergies

Dans de nombreux cas, l'asthme est déclenché ou aggravé par des allergènes.

Lire l'article Ooreka

Une des meilleures façons de limiter les crises est donc de supprimer ces facteurs déclenchants, quand cela est possible.

Allergies

Article

Lire l'article Ooreka

Les traitements naturels

L'asthme est une maladie potentiellement grave qui n'est traitée efficacement que par des médicaments. En revanche, certaines médecins « douces » ou naturelles peuvent aider à limiter les crises et les réactions allergiques.

Lire l'article Ooreka