Sommaire

Comment utiliser un inhalateur

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Vous souffrez d'asthme et votre médecin vous a prescrit un inhalateur. Il en existe différents types.

Voici les méthodes pour utiliser un inhalateur.

L'asthme, une maladie chronique

  • L'asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires qui se manifeste par des crises plus ou moins rapprochées.
  • Durant les crises, les bronches se rétrécissent et la respiration devient très difficile.
  • Les inhalateurs permettent de traiter les crises et sont également utiles dans le traitement de fond (traitement quotidien pour éviter les crises). Vous devez donc savoir utiliser correctement votre inhalateur pour que le traitement soit efficace.
Lire l'article Ooreka

La voie inhalée et l'inhalation

La voie inhalée

La voie inhalée possède des avantages par rapport à la voie orale :

  • Le principe actif (médicament présent dans l'inhalateur) agit très rapidement : il se dépose directement au niveau des bronches et permet de soulager une crise en quelques secondes.
  • La dose administrée est plus faible que par voie orale et donc les effets indésirables du médicament sont moindres.
  • Le principe actif qui arrive au niveau des bronches est de 10 à 15 % (le reste se dépose au niveau de la bouche et de la gorge).

L'inhalation proprement dite

Dans tous les cas, et quel que soit l'inhalateur utilisé :

  • Videz vos poumons en expirant à fond.
  • Inspirez profondément pendant que vous actionnez l'inhalateur.
  • Retenez votre souffle pendant 10 secondes si possible, poumons gonflés, pour que le traitement agisse.
  • Rincez-vous la bouche avec un bain de bouche ou de l'eau après la prise de corticoïdes inhalés pour éviter d'avoir la voie rauque ou des mycoses buccales.

Conseils généraux sur l'utilisation des inhalateurs

  • N'expirez pas avec l'embout dans la bouche, l'humidité de l'air expiré altère le fonctionnement de l'appareil.
  • Ne lavez pas le système avec de l'eau.
  • Nettoyez avec un chiffon doux après chaque utilisation pour éliminer toute trace de salive.
  • Fermez hermétiquement la bouche autour de l'embout buccal.
  • Retenez votre respiration aussi longtemps que possible (10 secondes) pour permettre au principe actif de se déposer dans les poumons.
  • Rincez votre bouche en cas d'utilisation de corticoïdes inhalés.
  • Si vous avez plusieurs inhalateurs prescrits, l'ordre des traitements ne semble pas important.
  • Pour évitez les oublis, notez vos prises dans un carnet de suivi.
Lire l'article Ooreka

Méthode 1 : utilisez un aérosol doseur

C'est le dispositif le plus ancien (Ventoline, Bécotide, Innovair). Le principe actif est conditionné dans une cartouche métallique. L'appui sur la cartouche libère la dose de médicament.

  • Agitez l'aérosol.
  • Expirez complètement.
  • Placez l'embout entre les lèvres, le fond de la cartouche vers le haut et inspirez lentement.
  • Inspirez profondément par la bouche tout en appuyant sur le fond de la cartouche.
  • Retirez l'embout et retenez votre respiration pendant 10 secondes.
  • Expirez.
  • Nettoyez l'embout buccal avec un chiffon doux.
  • Replacez le capuchon.

Méthode 2 : utilisez un Autohaler

La bouffée est déclenchée par l'inspiration (Airomir, Qvar). Un déclic sonore valide la prise effective de la dose.

  • Retirez le capuchon par la languette arrière.
  • Armez le système en relevant le levier (clic sonore).
  • Agitez de bas en haut et expirez profondément.
  • Placez l'embout dans la bouche et inspirez profondément.
  • Retirez l'embout buccal et retenez votre respiration pendant au moins 10 secondes.
  • Expirez.
  • Refermez le levier.
  • Nettoyez avec un chiffon doux.

Méthode 3 : utilisez un Aerolizer

Le médicament est conditionné sous forme de poudre sèche qui est libérée par perforation d'une gélule (Foradil, Miflasone, Miflonil).

  • Enlevez le capuchon.
  • Faites pivoter l'embout buccal dans le sens de la flèche.
  • Introduisez la gélule puis refermez l'inhalateur.
  • Appuyez sur les deux boutons pressoirs.
  • Expirez complètement en dehors du dispositif.
  • Mettez l'embout en bouche et inspirez (on entend la gélule qui tourne).
  • Retenez votre respiration pendant 10 secondes avant d'expirer.
  • Ouvrez le dispositif et jetez la gélule en vérifiant bien qu'elle soit vide.

Méthode 4 : utilisez un Turbuhaler

Le Turbuhaler est utilisé avec les spécialités Symbicort, Bricanyl, Pulmicort.

  • Dévissez le capuchon.
  • Tournez à fond la molette dans un sens puis dans l'autre (clic sonore).
  • Expirez loin de l'embout buccal.
  • Mettez l'embout entre les dents et inspirez profondément et rapidement.
  • Retirez le dispositif et retenez votre respiration pendant 10 secondes.
  • Soufflez.

Méthode 5 : utilisez un Diskus

Ce système est utilisé dans les spécialités Serevent, Seretide et Flixotide. L'inhalateur possède un compteur de doses.

  • Tenez le Diskus dans une main et placez le pouce de l'autre main sur le repose-pouce.
  • Poussez le plus loin possible le levier jusqu'à entendre un déclic. L'embout buccal apparaît.
  • Armez le dispositif.
  • Soufflez sur le côté.
  • Mettez l'embout entre les dents et inspirez profondément et rapidement.
  • Retirez le dispositif et retenez votre respiration pendant 10 secondes.
  • Soufflez.

Matériel nécessaire pour utiliser un inhalateur

Imprimer
Bain de bouche

Bain de bouche

À partir de 3 €

Chiffon

Chiffon

Récupération